Le programme

Atelier scientifique
« Comment évaluer le carbone bleu des océans ? »

Plus d'informations

Comment évaluer le carbone bleu des océans ? - Monaco Ocean WeekDans le cadre de la semaine des océans à Monaco, le CSM, en collaboration avec Solas et avec le support de la Fondation Prince Albert II, organise un atelier «Blue Carbon» du 30 mars au 1er avril matin. Cette réunion multidisciplinaire et internationale sera resteinte aux experts invités les 30 et 31 mars, mais  sera ouverte au public et aux journalistes le 1er avril de 10h à 12h.

Le cycle du carbone océanique joue un rôle crucial dans le climat de la Terre en régulant la teneur en CO2 atmosphérique. Les systèmes côtiers et marins absorbent le carbone de l’atmosphère par une série de mécanismes physiques et biologiques. L’absorption physique du CO2 par les océans a augmenté en réponse à la contribution anthropique du carbone dans l’atmosphère, mais cela a des conséquences potentiellement négatives sur les écosystèmes marins avec notamment l’acidification des océans qui en résulte.

Suite à une première réunion d’experts tenue en 2016, l’objectif de ce second atelier est d’effectuer une recherche scientifique aux frontières des sciences naturelles et sociales avec une interface avec les parties prenantes et les décideurs. Il s’agit de combiner les disciplines scientifiques afin d’effectuer des recherches sur ce sujet socialement pertinent qui est largement inexploré à ce jour et de transmettre les messages aux décideurs politiques. Les résultats attendus sont la publication d’un article scientifique et une communication vers les journalistes et le public, le dernier jour de la réunion.

Les organisateurs sont Christa Marandino (Chemical Oceanography Dept. at the GEOMAR Helmholtz Centre for Ocean Research Kiel),Erik van Doorn (Christian-Albrechts-University Kiel), Nathalie Hilmi (Environmental Economics, CSM).

| Organisations partenaires |  Solas & Centre Scientifique de Monaco

Présentation des projets retenus dans le cadre de l’appel à micro-initiative pour lutter contre la pollution plastique – organisé par BeMed

Plus d'informations

Appel à micro-inititiatives- Beyond Plastic Med

Présentation des 11 projets retenus

En collaboration avec Surfrider Foundation Europe, Tara Expéditions, la Fondation Mava et l’IUCN, la Fondation Prince Albert II de Monaco a donné vie à Beyond Plastic Med (BeMed) pour faire évoluer les comportements de production et de consommation de la filière plastique en Méditerranée. Objectif : sensibiliser et mobiliser la société civile autour d’actions de terrain et de campagnes de communication régionales.

Les solutions positives et innovantes existent ! L’Appel à Micro-Initiatives lancé par BeMed permet de soutenir financièrement ces projets locaux œuvrant pour la réduction de la pollution plastique, et de connecter pour une action durable les ONG, les collectivités territoriales et les acteurs privés.

11 initiatives portées par différents pays (Grèce, Turquie, Chypre, Liban, Monténegro, Tunisie, Albanie, Italie…) seront présentées au public dans le cadre de la Monaco Ocean Week.

| Organisations partenaires |  Fondation Prince Albert II de Monaco, IUCN, Surfrider, Tara, Mava, ACCOBAMS

RÉSERVER Dans la limite des places disponibles

Ouvert au public

Conférence de presse pour présenter l’Assemblée générale de l’OHI qui aura lieu du 24 au 28 avril 2017

Plus d'informations

1re session de l’Assemblée de l’Organisation hydrographique internationale.

Cartographier nos mers, océans et voies navigables, plus important que jamais !

Cartographier nos mers, océans et voies navigables, plus important que jamais ! - Monaco Ocean WeekL’Organisation hydrographique internationale, basée en Principauté de Monaco depuis 1921, fournit les normes internationales en matière d’hydrographie et de cartographie marine et assure la coopération entre les pays à l’appui de la sécurité de la navigation en mer et du développement durable de leur environnement marin.

En matière de cartographie des océans, beaucoup reste à faire. Il existe aujourd’hui des cartes à plus haute résolution de la Lune et de Mars que de la majeure partie des océans. Les chiffres de l’OHI montrent que la profondeur de moins de 15% des eaux océaniques les plus profondes a été directement mesurée et que jusqu’à 50% des eaux côtières du monde doivent encore être hydrographiées.

Après près d’un siècle d’existence à Monaco, l’OHI abordera son second siècle dans un cadre de gouvernance révisé, avec la tenue de la 1ère session de l’Assemblée de l’OHI, du 24 au 28 avril 2017. Plus de 300 délégués, représentant ses 87 Etats membres, conjointement avec des représentants d’organisations internationales et non– gouvernementales ainsi qu’avec des observateurs d’autres Etats et de l’industrie se réuniront à l’Auditorium Rainier III à Monaco.

Contact presse et inscriptions

Caroline FONTANILI Relations publiques

info@iho.int – +377 93 10 81 00

| Organisations partenaires |  Organisation Hydrographique Internationale (OHI)

Latest News from Mediterranean Marine Research

Plus d'informations

La CIESM – Mediterranean Science Commission –  soutient la recherche marine multilatérale en Méditerranée et en mer Noire depuis 1910. Elle compte aujourd’hui 23 États membres  dont  le plus récent, la Fédération de Russie, a adhéré en octobre 2013.

Véritable think-tank, la Commission aborde un champ étendu de disciplines marines  en mobilisant plus de 8 000 chercheurs marins à l’œuvre dans des centaines d’instituts de recherche associés, basés dans une cinquantaine de pays (y compris outre Atlantique). Cette expertise exceptionnelle, coordonnée par une équipe centrale basée à Monaco, couvre tous les grands secteurs de la recherche marine.

Ainsi, le tout récent Congrès triennal de la CIESM (Kiel, Allemagne, septembre 2016) a permis à des centaines de chercheurs d’horizons divers (Méditerranée, mer Noire, mer Baltique et Océan Atlantique) d’échanger leurs expériences, méthodes, hypothèses autour de 78 sessions et débats scientifiques très animés.

Cette prise de parole permettra d’aborder des sujets émergents et prioritaires tels que :

  • La transformation rapide de la biodiversité en Méditerranée / mer Noire (espèces exotiques, proliférations de méduses, évolution du climat marin, geo-hazards, …),
  • Santé et Océan (pathogènes, biotechnologies marines, micro-plastiques, …),

Droit de la mer et recherche : harmonisation des législations nationales, propriété intellectuelle.

| Organisations partenaires |  The Mediterranean Science Commission – CIESM

Hervé Claustre (LOV-OOV) « Observations robotisées de l’Océan dans un contexte de changement climatique : focus sur l’Océan Austral »

Plus d'informations

Observations robotisées de l’Océan dans un contexte de changement climatique : focus sur l’Océan Austral

Longtemps, l’Océan a été observé à partir de bateaux océanographiques lors de campagnes dédiées. Les observations qui en résultaient étaient inévitablement limitées dans l’espace et dans le temps. Désormais les satellites et les robots sous-marins complètent le dispositif d’observation et bouleversent notre vision et notre compréhension du fonctionnement de l’Océan.

Cette présentation, assurée par Hervé Claustre, directeur de recherches au Laboratoire d’Océanographie de Villefranche, illustrera l’importance de cette transition technologique, les avancées qui en résultent, les nouvelles questions qui émergent et les projets d’observation pour l’avenir. Elle se focalisera en particulier sur la dimension biologique de ces observations qui cherchent à mieux comprendre le rôle  du « vivant » dans la captation et la séquestration de CO2 par l’Océan, le tout dans le contexte du changement de notre climat.

| Organisations partenaires |  Laboratoire océanographique de Villefranche sur Mer

RÉSERVER Dans la limite des places disponibles

Ouvert au public

Jean-Pierre Gattuso (LOV-OOV et AMAO)
« Changement climatique et océans : conséquences et solutions »

Plus d'informations

Depuis le début des années 1970, l’océan a absorbé plus de 90 % de l’excès de chaleur lié à l’augmentation de l’effet de serre, limitant ainsi la température de l’air mais réchauffant l’eau et augmentant le niveau de la mer. Il a également absorbé plus du quart des émissions de CO2 d’origine anthropique depuis 1750, ce qui acidifie l’eau de mer. Enfin, l’océan reçoit la totalité de l’eau libérée par la fonte des glaciers et des calottes polaires, ce qui contribue également à l’élévation du niveau de la mer.

Le scénario à faible émissions, qui correspond à l’objectif de +2°C en 2100 fixé par l’Accord de Paris sur le climat, comporte des risques de dommages majeurs, notamment sur les coraux tropicaux et les bivalves des latitudes moyennes. Le risque d’impacts sur d’autres organismes et écosystèmes restera modéré dans le cas d’un tel scénario. En revanche, des scénarios qui ne respecteraient pas l’Accord de Paris et émettraient plus de CO2 – par exemple si la trajectoire actuelle des émissions est poursuivie– aggraveront considérablement la situation : presque tous les organismes étudiés par l’initiative Océans 2015 (coraux, ptéropodes, poissons, krill, par ex.) auront à faire face à des risques de dommages très élevés, tel que des mortalités massives et d’importants déplacements d’espèces.

De même, les services rendus par les écosystèmes marins et côtiers, la protection des côtes par les mangroves ou les récifs coralliens, par exemple, l’aquaculture, le tourisme ou la pêche, auront à faire face à des risques élevés à très élevés d’ici à 2100. Par ailleurs, plus l’océan se réchauffera et s’acidifiera, plus la gamme des solutions possibles (atténuer, protéger, réparer, adapter) se réduira. Comment, par exemple, accroître la résilience de récifs coralliens s’il ne subsiste pas de récifs en bonne santé ? Certaines options sont aussi antagonistes. Par exemple, si la gestion du rayonnement solaire est mise en œuvre pour limiter l’augmentation de la température, elle aurait l’effet pervers de réduire les incitations à diminuer les émissions de gaz à effet de serre, ne réglant donc pas le problème de l’acidification de l’océan.

La Fondation Prince Albert II de Monaco a créé, en 2013, l’Association Monégasque pour l’Acidification des Océans (AMAO) pour promouvoir et faciliter des actions internationales sur l’acidification des océans et les autres facteurs de stress globaux sur l’environnement marin. L’AMAO est à l’origine de deux initiatives majeures : The Oceans 2015 Initiative et The Ocean Solutions Initiative. Celles-ci seront présentées par le président de l’association, Jean-Pierre Gattuso, directeur de recherche au CNRS et chercheur associé à Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI-SciencesPo).

| Organisations partenaires |  Association Monégasque sur l’acification des océans

RÉSERVER Dans la limite des places disponibles

Ouvert au public

Techniques nucléaires et isotopiques pour évaluer les impacts de la pollution et sur changement climatique sur les océans, focus sur le Centre International de coordination sur l’acidification des océans basé à Monaco.

| Organisations partenaires |  Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), Laboratoires de l’Environnement

Ouvert au public

Présentation du Monaco Solar & Electric Boat Challenge : une course de bateaux propulsés par l’énergie solaire ou des moteurs électriques, conçus et pilotés par des étudiants d’universités internationales

Plus d'informations

Le « Monaco Solar & Electric Boat Challenge » : un coup de projecteur de la Principauté sur les sources d’énergie de demain

Présentation du Monaco Solar & Electric Boat Challenge - Monaco Ocean WeekDepuis plus d’un siècle, Monaco est pionner en matière de motonautisme. En 1904, Monaco organisait déjà les premiers meetings de canots automobiles regroupant les industriels du monde entier leurs innovations en matière de moteur à explosion. 112 ans plus tard, la Principauté poursuit sur sa lancée.

Organisé par le Yacht Club de Monaco, en partenariat avec l’Union Internationale Motonautique et la Fondation Prince Albert II, cet événement permet aux étudiants en ingénierie de donner libre cours à leur imagination et à leur talent tout en sensibilisant l’opinion à l’importance des technologies propres dans la bataille contre le changement climatique.

Unique en Méditerranée, ce challenge réunira cette année, pour la première fois en mer et dans la même course, des bateaux à énergie solaire et des bateaux à moteur électrique.

Le point d’orgue de ce challenge qui se tiendra à Monaco du 13 au 15 juillet 2017 sera la course offshore entre Monaco et Cannes qui aura lieu le 14 juillet. Lors de cette course de 24 milles nautiques, une nouvelle classe de bateaux solaires verra le jour : la YCM Offshore Class. Ces bateaux capables d’embarquer trois personnes et conçus par de jeunes ingénieurs en étroite collaboration avec les plus prestigieux chantiers navals prendront le départ en même temps que des bateaux à moteur électrique, le but étant de définir de nouveaux temps de référence pour la course.

| Organisations partenaires |  Yacht Club de Monaco, Union Internationale Motonautique, Fondation Prince Albert II

RÉSERVER Dans la limite des places disponibles

Ouvert au public

7e édition du Symposium sur l’environnement « La Belle Classe ». Le thème de ce dîner sera une discussion ouverte sur la protection des océans avec l’intervention d’experts du milieu marin.

Plus d'informations

7e édition du symposium « La Belle Classe »

Préservation de l’étiquette, sauvegarde de l’environnement, mise à l’honneur du patrimoine navigant et promotion des technologies les plus innovantes…, c’est à travers les valeurs de son label « La Belle Classe » que le Yacht Club de Monaco (YCM) fédère les armateurs et tous les acteurs du Yachting.

L’institution monégasque a choisi de faire évoluer son concept en créant « La Belle Classe Destinations ». Objectif : fédérer et accompagner les armateurs de super-yachts dans leur pratique du Yachting et le choix de leurs escales, en leur proposant une norme d’excellence pour les marinas, que ce soit au niveau de la qualité de services, de la sauvegarde du patrimoine maritime, de la protection de l’environnement, de l’intégration et de l’implication dans la communauté locale, avec la présence indispensable d’un Yacht Club.

A l’occasion de la Monaco Ocean Week, le Yacht Club de Monaco propose un symposium environnemental.

Avec notamment les interventions de :

  • Jean-Pierre Gattuso, Directeur de recherche au CNRS et Président de l’AMAO (Association Monégasque sur l’acidification des océans),
  • Hervé Claustre, Chercheur au Laboratoire Océanographique de Villefranche,
  • Laurent Debas, Docteur en Océanologie, Directeur et co-fondateur de l’association Planète Mer.

| Organisations partenaires |  Yacht Club de Monaco

Atelier scientifique
« Comment évaluer le carbone bleu des océans ? »

Plus d'informations

Comment évaluer le carbone bleu des océans ? - Monaco Ocean WeekDans le cadre de la semaine des océans à Monaco, le CSM, en collaboration avec Solas et avec le support de la Fondation Prince Albert II, organise un atelier «Blue Carbon» du 30 mars au 1er avril matin. Cette réunion multidisciplinaire et internationale sera resteinte aux experts invités les 30 et 31 mars, mais  sera ouverte au public et aux journalistes le 1er avril de 10h à 12h.

Le cycle du carbone océanique joue un rôle crucial dans le climat de la Terre en régulant la teneur en CO2 atmosphérique. Les systèmes côtiers et marins absorbent le carbone de l’atmosphère par une série de mécanismes physiques et biologiques. L’absorption physique du CO2 par les océans a augmenté en réponse à la contribution anthropique du carbone dans l’atmosphère, mais cela a des conséquences potentiellement négatives sur les écosystèmes marins avec notamment l’acidification des océans qui en résulte.

Suite à une première réunion d’experts tenue en 2016, l’objectif de ce second atelier est d’effectuer une recherche scientifique aux frontières des sciences naturelles et sociales avec une interface avec les parties prenantes et les décideurs. Il s’agit de combiner les disciplines scientifiques afin d’effectuer des recherches sur ce sujet socialement pertinent qui est largement inexploré à ce jour et de transmettre les messages aux décideurs politiques. Les résultats attendus sont la publication d’un article scientifique et une communication vers les journalistes et le public, le dernier jour de la réunion.

Les organisateurs sont Christa Marandino (Chemical Oceanography Dept. at the GEOMAR Helmholtz Centre for Ocean Research Kiel),Erik van Doorn (Christian-Albrechts-University Kiel), Nathalie Hilmi (Environmental Economics, CSM).

| Organisations partenaires |  Solas & Centre Scientifique de Monaco

RAMOGE, pour une gestion raisonnée des mouillages

Plus d'informations

Pour une gestion raisonnée des mouillages

Pour une gestion raisonnée des mouillages - Monaco Ocean WeekL’accord RAMOGE (un nom né des premières syllabes des trois villes qui limitent alors sa zone de compétence : Saint-RAphaël à l’Ouest, MOnaco et GEnes à l’Est) est un traité de protection de l’environnement signé en 1976 entre la France, Monaco et l’Italie. Sa vocation : faire en sorte que les zones maritimes de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, de la Principauté de Monaco et de la Ligurie, très fréquentées par les bateaux de plaisance, constituent une zone pilote de prévention et de lutte contre la pollution du milieu marin.

Cet évènement vise à présenter aux gestionnaires des zones de mouillage de la zone RAMOGE, l’état des lieux et l’état de l’art des techniques de mouillage et de mettre en valeur les bonnes pratiques et les innovations mis en œuvre par les différentes parties-prenantes.

Une centaine de participants est attendue, représentants les entités suivantes : Ministères de l’Environnement, Agence française pour la biodiversité, Agence des aires marines protégées, Préfecture de la Méditerranée, Région, Directions Départementales des Territoires et de la Mer, Direction de l’Environnement, Direction des Affaires maritimes, Direction interrégionale de Mer, Conseil Général, Site Natura 2000, Communes, gestionnaires d’AMP, universités, instituts de recherche, gestionnaires de zone de mouillage, responsable de ports, Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement, associations du nautisme, yacht-club et les partenaires de l’Accord RAMOGE.

| Organisations partenaires |  RAMOGE

Evénement de sensibilisation grand public
« Observation et Fonctionnement de l’Océan »

Plus d'informations

Observation et fonctionnement de l’océan

Pendant la « Monaco Ocean Week », les intervenants du LOV-OOV (Laboratoire d’Océanographie de Villefranche-sur-mer – Observatoire Océanologique de Villefranche-sur-mer) présenteront plus particulièrement leurs travaux de recherche s’appuyant sur des développements technologiques innovants.

Dans ce cadre, le LOV-OOV invitera à la découverte des flotteurs-profileurs, robots sous-marins conçus pour explorer et observer l’océan. Ces robots mesurent, entre la surface et 2000 mètres de profondeur, certaines propriétés clés comme la température, la salinité, la concentration en chlorophylle-a, et l’oxygène. Ils sont déployés dans toutes les mers du globe.

Lors d’une animation grand-public (à partir de 7 ans), à l’aide d’un modèle de démonstration de robot sous-marin et d’une projection sur un écran sphérique, les intervenants feront découvrir les flotteurs profileurs et les données qu’ils mesurent. Le grand public pourra ainsi tenter quelques petites expériences ludiques et échanger avec les scientifiques sur toutes les dernières innovations technologiques dont certaines permettent, par exemple, d’effectuer des mesures sous la glace des banquises Arctique et Antarctique.

Cet événement est également programmé samedi 1er avril de 16:00 – 18:00 au Stars’n Bars

| Organisations partenaires |  Laboratoire d’Océanographie de Villefranche-sur-mer

RÉSERVER Dans la limite des places disponibles

Ouvert au public

Les aires marines protégées en Méditerranée : la situation générale, les perspectives et le cas des Aires Marines Protégées de Monaco

| Organisations partenaires |  Laboratoire ECOMERS-Université Nice Sophia Antipolis, AMPN

RÉSERVER Dans la limite des places disponibles

Ouvert au public

Projection du documentaire “Vamizi, Cradle of Coral”, île au large du Mozambique dont la biodiversité est protégée grâce à un sanctuaire communautaire

Plus d'informations

« Vamizi –  Berceau du corail », soirée de sensibilisation et de levée de fonds autour de la projection du documentaire

Vamizi -  Berceau du corail - Monaco Ocean WeekVamizi, au large de la côte nord du Mozambique, fait partie de l’un des derniers écosystèmes côtiers encore en bon état. L’île et ses eaux sont cruciales pour la survie de 180 coraux et 300 espèces de poissons. Ses récifs sont l’un des seuls sites de frai connus pour le corail et abritent un des derniers sites de reproduction de requins de récifs gris de la région.

Cet écosystème marin est très important pour les communautés locales qui en dépendent pour l’alimentation et maintenant le tourisme. La préservation actuelle de la vie marine y est largement dûe à la communauté locale qui, avec les Amis de Vamizi Trust, a créé en 2006 un sanctuaire communautaire couvrant environ la moitié de l’île. Vamizi a gagné une grande reconnaissance internationale avec le travail d’organisations comme WWF et ZSL (Société zoologique de Londres) pour n’en nommer que quelques-unes. Le Financial Times a déclaré que l’île devrait être considérée comme la meilleure retraite éco-plage sur la planète.

Des fonds sont cependant nécessaires pour poursuivre, en partenariat avec l’UICN et AndBeyond, la conservation et le travail communautaire pour la gestion de la réserve et le développement de l’infrastructure communale. La projection du documentaire réalisé par Mattias Klum sera suivie d’un discours de S.A.S. le Prince Albert II et d’un cocktail dinatoire ainsi que d’une vente aux enchères pour lever des fonds.

| Organisations partenaires |  Friends of Vamizi, Mattias Klum/TierraGrande, IUCN, AndBeyond

Bilan grand-public de l’atelier scientifique
« Comment évaluer le carbone bleu des océans ? »

Plus d'informations

Comment évaluer le carbone bleu des océans ? - Monaco Ocean WeekDans le cadre de la semaine des océans à Monaco, le CSM, en collaboration avec Solas et avec le support de la Fondation Prince Albert II, organise un atelier «Blue Carbon» du 30 mars au 1er avril matin. Cette réunion multidisciplinaire et internationale sera resteinte aux experts invités les 30 et 31 mars, mais  sera ouverte au public et aux journalistes le 1er avril de 10h à 12h.

Le cycle du carbone océanique joue un rôle crucial dans le climat de la Terre en régulant la teneur en CO2 atmosphérique. Les systèmes côtiers et marins absorbent le carbone de l’atmosphère par une série de mécanismes physiques et biologiques. L’absorption physique du CO2 par les océans a augmenté en réponse à la contribution anthropique du carbone dans l’atmosphère, mais cela a des conséquences potentiellement négatives sur les écosystèmes marins avec notamment l’acidification des océans qui en résulte.

Suite à une première réunion d’experts tenue en 2016, l’objectif de ce second atelier est d’effectuer une recherche scientifique aux frontières des sciences naturelles et sociales avec une interface avec les parties prenantes et les décideurs. Il s’agit de combiner les disciplines scientifiques afin d’effectuer des recherches sur ce sujet socialement pertinent qui est largement inexploré à ce jour et de transmettre les messages aux décideurs politiques. Les résultats attendus sont la publication d’un article scientifique et une communication vers les journalistes et le public, le dernier jour de la réunion.

Les organisateurs sont Christa Marandino (Chemical Oceanography Dept. at the GEOMAR Helmholtz Centre for Ocean Research Kiel),Erik van Doorn (Christian-Albrechts-University Kiel), Nathalie Hilmi (Environmental Economics, CSM).

| Organisations partenaires |  Solas & Centre Scientifique de Monaco

RÉSERVER Dans la limite des places disponibles

De la mer à l’assiette : événement de sensibilisation grand-public à la consommation durable des produits de la mer

Plus d'informations

De la mer à l’assiette : une consommation durable des produits de la mer !

De la mer à l'assiette - Monaco Ocean WeekPendant la « Monaco Ocean Week », différents labels et initiatives se réunissent pour sensibiliser le grand public à la consommation durable des produits de la mer et aux outils pouvant le guider dans ses choix de consommation.

Au programme :

  • Dégustation de produits de la mer durables avec des Chefs,
  • Stands et animations pour les familles
    • Un atelier « pêche/consommation » : je pêche à la bonne taille
    • Un atelier « pêche/consommation » : j’achète à la bonne taille
    • Un atelier biodiversité : je replace les espèces consommées dans leur milieu de vie.
  • Un mur ludique « Ceci n’est pas un poisson d’avril » sera installé, sur lequel les visiteurs seront invités à écrire un message pour les océans.

| Organisations partenaires |  FPA2, Mr Goodfish & WWF & MSC

RÉSERVER Dans la limite des places disponibles

Ouvert au public

Conseil d’Administration de l’Association pour un financement durable des aires marines protégées en Méditerranée

| Organisations partenaires |  Trust Fund

Evénement de sensibilisation grand public
« Observation et Fonctionnement de l’Océan »

Plus d'informations

Observation et fonctionnement de l’océan

Pendant la « Monaco Ocean Week », les intervenants du LOV-OOV (Laboratoire d’Océanographie de Villefranche-sur-mer – Observatoire Océanologique de Villefranche-sur-mer) présenteront plus particulièrement leurs travaux de recherche s’appuyant sur des développements technologiques innovants.

Dans ce cadre, le LOV-OOV invitera à la découverte des flotteurs-profileurs, robots sous-marins conçus pour explorer et observer l’océan. Ces robots mesurent, entre la surface et 2000 mètres de profondeur, certaines propriétés clés comme la température, la salinité, la concentration en chlorophylle-a, et l’oxygène. Ils sont déployés dans toutes les mers du globe.

Lors d’une animation grand-public (à partir de 7 ans), à l’aide d’un modèle de démonstration de robot sous-marin et d’une projection sur un écran sphérique, les intervenants feront découvrir les flotteurs profileurs et les données qu’ils mesurent. Le grand public pourra ainsi tenter quelques petites expériences ludiques et échanger avec les scientifiques sur toutes les dernières innovations technologiques dont certaines permettent, par exemple, d’effectuer des mesures sous la glace des banquises Arctique et Antarctique.

| Organisations partenaires |  Laboratoire d’Océanographie de Villefranche-sur-mer

RÉSERVER Dans la limite des places disponibles

Ouvert au public

Réunion des réseaux régionaux d’aires marines protégées dans le monde

Plus d'informations

Pour les réseaux d’AMP régionaux, l’enjeu de cette réunion est de préparer leur mobilisation conjointe et leur stratégie pour porter la voix des Aires Marines Protégées lors de la conférence des Nations Unies sur l’objectif du développement durable 14 (conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable), qui se tiendra en juin 2017 à New York, ainsi que lors du prochain Congrès IMPAC 4, en septembre 2017.

| Organisations partenaires |  Medpan

Conférence de Sandra Bessudo, Présidente de la Fondation Malpelo « Malpelo : une histoire, une passion »

Plus d'informations

Sandra Bessudo, la passionnaria de la mer !

Conférence de Sandra Bessudo - Monaco Ocean WeekAncienne ministre de l’environnement de la Colombie, qu’elle a représenté lors de la Cop21, Sandra Bessudo, 48 ans, est Présidente de la Fondation Malpelo. Cette ONG a pour mission de promouvoir la protection et la conservation des écosystèmes marins et côtiers de Colombie, tout en favorisant la gestion durable des ressources naturelles.

Biologiste marine de renom, passionnée de plongée, Sandra Bessudo est une grande protectrice des requins. Elle découvre à la fin des années 80 Malpelo, Îlot volcanique émergé dont les parois plongent à plus de 4 000 mètres de profondeur, abritant nombre d’espèces et d’énormes rassemblements de requins. Mais ceux-ci sont chassés sans relâche par des pêcheurs pour leurs ailerons, très prisés en Asie.

Grace à sa détermination, Malpelo est devenue une zone de protection nationale en 1995. En 1999, Sandra crée la Fondation éponyme. Depuis 2006, l’île est classée Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco.

Sandra Bessudo évoquera son combat lors de son intervention « Malpelo, une histoire, une passion »

| Organisations partenaires |  FPA2 & Fondation Malpelo – Sandra Bessudo

RÉSERVER Dans la limite des places disponibles

Ouvert au public

Réunion des Ocean Elders : collectif de dirigeants et de hautes personnalités oeuvrant à la protection et à la valorisation de l’océan et sa faune

| Organisations partenaires |  Yacht Club de Monaco

Soirée d’ouverture de la Monaco Blue Initiative et présentation du prix « Our World Underwater Scholarship Society » qui permet à des étudiants de vivre des expériences dans les disciplines sous-marines.

Plus d'informations

La 8ème édition de la Monaco Blue Initiative se tiendra à Monaco, les 2 et 3 avril 2017, sous la présidence de S.A.S. Le Prince Albert II de Monaco.

Lancée en 2010 par S.A.S. le Prince Albert II de Monaco, la Monaco Blue Initiative (MBI) est une plate-forme de discussion co-organisée par l’Institut Océanographique – Fondation Albert Ier, Prince de Monaco et la Fondation Prince Albert II de Monaco. Elle réunit ses membres une fois par an pour aborder les défis mondiaux présents et à venir de la gestion et de la conservation des océans. Cet événement propose un cadre précieux pour encourager les échanges entre les entreprises, les scientifiques et les décideurs, pour analyser et promouvoir les synergies possibles entre la protection du milieu marin et le développement socio-économique. Les premières éditions ont porté sur les grandes espèces marines et les grands fonds en tant que points clés de la protection et de la conservation des océans ; elles ont aussi démontré tout l’intérêt des Aires Marines Protégées (AMP) en tant qu’outil de protection. Les AMP mettent par ailleurs en évidence le besoin d’une coopération de tous les acteurs concernés pour atteindre leurs objectifs (3ème MBI, Corée). Cette coopération comme la nécessité d’une synergie entre le développement économique et la protection de l’environnement synthétisent le concept de « croissance bleue » (MBI #4, Monaco) : celui-ci s’impose au fur et à mesure que de nouveaux modèles industriels, les énergies renouvelables, l’écotourisme ou encore l’aquaculture durable s’installent dans le paysage du développement et de la protection du milieu marin.

http://www.monacoblueinitiative.org/fr/

| Organisations partenaires |  FPA2, Institut Océanographique, Our World Underwater Scholarship Society by ROLEX

Présentation du prix « Our World Underwater Scolarship Society » qui permet à des étudiants de vivre des expériences dans les disciplines sous-marines

| Organisations partenaires |  Our World Underwater Scolarship Society by ROLEX

8e édition de la MONACO BLUE INITIATIVE

Plus d'informations

Lancée en 2010 par S.A.S. le Prince Albert II de Monaco, la Monaco Blue Initiative (MBI) est une plate-forme de discussion qui réunit ses membres (entreprises, scientifiques et décideurs) une fois par an pour aborder les défis mondiaux présents et à venir de la gestion et de la conservation des océans. La 8ème édition de cet évènement majeur, organisée cette année dans le cadre de la Monaco Ocean Week, évoquera de nouveaux défis et de nouvelles perspectives telles que la synergie entre l’Aquaculture et les Aires Marines Protégées (AMP), domaine peu évoqué jusque-là dans les réunions internationales.

Les enjeux sont pourtant considérables. Face à une demande en produits de la mer toujours plus forte et une diminution des captures de poissons sauvages, l’aquaculture continuer inexorablement sa progression. Ainsi, dans un contexte de forte expansion des activités économiques d’un côté (transports, tourisme, énergie, exploitation des ressources marines…) et de grande fragilité des milieux de l’autre (réchauffement climatique, acidification de l’océan, perte de biodiversité…), de nouveaux conflits d’usage ne vont pas manquer d’émerger, qu’il conviendra de réguler, y compris jusque dans les zones protégées.

La Monaco Blue Initiative sera aussi l’occasion de réaliser un focus sur la Méditerranée sous 2 angles différents, le développement de l’aquaculture et de la pêche durables d’un côté et la relation entre les AMP et le changement climatique de l’autre.

Enfin, la MBI consacrera une séance à la protection de la haute mer et fera un point sur les négociations relatives à la conservation et à l’utilisation durable de la diversité biologique marine des zones situées au-delà des juridictions nationales. Elle évoquera également le programme du patrimoine mondial de l’UNESCO consacré à la haute mer.

En fin de journée, plusieurs questions d’actualité seront passées en revue, dont les objectifs de développement durable 14 des Nations Unies à New York, les retours sur le Congrès mondial de la nature de l’UICN à Hawaii en septembre 2016, le prochain Congrès international sur les AMP (IMPAC4 au Chili en septembre 2017), ou encore le Trust Fund, Fonds fiduciaire pour les aires marines protégées de Méditerranée.

| Organisations partenaires |  FPA2 et Institut océanographique

Signature de l’Accord de siège entre le gouvernement de S.A.S le Prince de Monaco, les Parties et le Secrétariat permanent de l’Accord Pelagos

Plus d'informations

L'Accord Pelagos relatif à la création en Méditerranée d’un Sanctuaire pour les mammifères marins - Monaco Ocean WeekL’Accord Pelagos relatif à la création en Méditerranée d’un Sanctuaire pour les mammifères marins, a été signé par la France, l’Italie et la Principauté́ de Monaco le 25 novembre 1999 à Rome, et est entré en vigueur le 21 février 2002. Grâce à ses conditions hydrologiques particulières, cet espace maritime de 87 500 km2 présente une grande richesse biologique et accueille de nombreuses espèces de cétacés. En Méditerranée, le Sanctuaire Pelagos est la seule Aire marine protégée internationale dédiée à la protection des mammifères marins.

www.pelagos-sanctuary.org

| Organisations partenaires |  Accord Pelagos

Atelier  » Echouages de cétacés  » Aidez-nous à sauver les dauphins et les baleines du Sanctuaire Pelagos; venez assister à une reconstitution d’une scène d’échouage pour connaître les réflexes qui sauvent !

Plus d'informations

Echouages de cétacés. Aidez-nous à sauver les dauphins et les baleines du Sanctuaire Pelagos - Monaco Ocean WeekDe nombreux dauphins, baleines et cachalots fréquentent régulièrement les eaux du Sanctuaire. Cependant, une centaine d’échouages survient chaque année dans le Sanctuaire Pelagos ; le dernier cas de la région datant à peine du 26 février 2017 à la plage de la Mala à Cap d’Ail.

Pourquoi s’échouent-ils ? Quelles espèces sont concernées ? Est-il possible de les sauver ? Qui est en charge de les protéger ? Plusieurs spécialistes répondront à vos questions lors de l’atelier de sensibilisation aux échouages de cétacés.

 

Plus d’informations

secretariat@pelagos-sanctuary.org – +377 92 16 11 55

| Organisations partenaires |  Accord Pelagos et ACCOBAMS

Ouvert au public

Conférence « 15 ans de l’Accord Pelagos – Nouvelle ère pour le Sanctuaire des mammifères marins » Spectacle et cocktail

Plus d'informations

L’Accord Pelagos fête ses 15 ans !

L’Accord Pelagos fête ses 15 ans ! - Monaco Ocean WeekL’Accord Pelagos, entré en vigueur en 2002, a été signé en 1999 par la France, l’Italie et la Principauté de Monaco pour la création en Méditerranée d’un Sanctuaire pour les mammifères marins. Le Sanctuaire s’étend sur une superficie maritime de 87 500 km2 et sur un linéaire côtier de 2 022 km.

Son objectif : protéger les mammifères marins et leurs habitats de la pollution, des nuisances sonores, des collisions avec les navires, qui représentent une des premières causes de mortalité non naturelle des grands cétacés en Méditerranée Nord-Occidentale, des captures accidentelles dans les filets des pêcheurs, des dérangements dus à leurs observations pratiquées de façon non respectueuses, etc

Parmi les initiatives phares de l’Accord, la Charte de partenariat Pelagos, signées par 115 communes à ce jour. Celles-ci s’engagent à limiter sur leur territoire les impacts négatifs des activités humaines sur les mammifères marins, à relayer l’information en cas d’échouage de cétacés sur leurs côtes et à développer des actions de sensibilisation du public.

| Organisations partenaires |  Accord Pelagos

RÉSERVER Dans la limite des places disponibles

Ouvert au public

Conseil d’Administration de la Fondation Students on Ice, expéditions éducatives pour les étudiants dans les régions polaires.

| Organisations partenaires |  Fondation Students on Ice

Déjeuner avec les membres de la Fondation Students on Ice

| Organisations partenaires |  Fondation Students on Ice

Lancement de l’Arctic Marine World Heritage

| Organisations partenaires |  UNESCO – NRDC

RÉSERVER Dans la limite des places disponibles

Ouvert au public